La caméra dôme motorisée parait très dans ses fonctionnalités car elle permet une surveillance à 360°. Pourtant dans les faits, elle n’est adaptée que dans un contexte bien particulier. S’il n’y a pas d’opérateur en permanence devant un poste de contrôle, les caméras motorisées réalisent des rondes préprogrammées (balayage ou préposition). Ainsi à la relecture des enregistrements, l’exploitant ne dispose que de séquences temporelles sur chaque zone prédéfinie. La probabilité que la caméra ne filme pas la scène attendue au moment précis des faits est donc importante.

Ainsi, dans le cadre d’une installation de vidéo-protection sans poste de sécurité, il est important de privilégier les caméras fixes qui restituent 100% des images attendues. Cette caméra pourra être dimensionnée selon la scène à surveiller et le détail attendu dans l’image.

En cas d’agent de sécurité présent sur site, les caméras dômes motorisées deviennent alors pertinentes. Elles permettent de réaliser des rondes à distance au travers d’une présence virtuelle sur l’ensemble du site tout en restant au poste de garde ou au PC sécurité.

Pour obtenir un bon compromis, un nouveau type de caméra a fait son apparition il y a quelques années. Elles intègrent dans une même bulle plusieurs objectifs permettant de filmer sur 180° ou 360°. Elles combinent les avantages des dômes motorisées et des caméras fixes en diminuant les inconvénients. Quelques contraintes sont tout de même à signaler :

Chaque objectif n’est pas réglable de façon dissociée. Ces caméras sont avant tout destinées à la surveillance de scène.

Elles n’intègrent pas d’Infra rouge, il est donc nécessaire d’ajouter un projecteur Infra Rouge en renfort pour les scènes de nuit.