Le bon choix des caméras est essentiel pour assurer l’efficacité d’un système de vidéoprotection. L’utilisation d’une caméra se distingue par deux grandes catégories de finalité :

Caméra de scène : La caméra doit enregistrer l’ensemble des scènes se déroulant dans son champ de vision.

Caméra de détail : La caméra doit permettre d’identifier les individus ou les véhicules (plaque d’immatriculation) dans son champ de vision.

Il existe des technologies permettant aux caméras d’opérer ces deux fonctions mais leur coût actuel empêche leur usage dans des systèmes de vidéoprotection non spécialisés. L’évolution rapide des technologies permettra surement dans quelques années leur déploiement à moindre coût.

Aujourd’hui, pour optimiser le coût d’un déploiement, il est préférable de dissocier les fonctions sur plusieurs caméras.

Le champ de vision de la caméra de détail sera limité à un point de passage pour recueillir une bonne proportion de pixels par zone de détail (visage, plaque d’immatriculation). Une caméra de scène de son côté aura un champ très large pour couvrir une grande superficie et ne rater ainsi aucune action.

En exemple, nous prendrons un entrepôt. Les caméras qui filmeront l’ensemble de l‘aire de stockage ne permettront pas la reconnaissance d’un individu dans leur champ de vision. Il sera essentiel d’ajouter des caméras filmant les accès (piéton ou véhicule) afin de recueillir les détails. L’image de la caméra de l’accès permettra l’identification de l’individu dont le délit a été filmé par la caméra dans l’entrepôt.