Ces dernières années, de nombreux « murs d’images » ont été installés. Des opérateurs ont la charge d’observer ces écrans pour détecter les situations anormales. Malheureusement, le constat dressé est que l’être humain est incapable de surveiller ces écrans pendant une période de plusieurs heures. Ainsi, de nombreuses scènes ne sont pas détectées. Nous avons même constaté des cambriolages sous des caméras dômes alors qu’un agent était en fonction dans le poste de garde.

Une nouvelle technologie permet aujourd’hui d’assister le gardien ou l’agent de sécurité dans son travail. La solution est de mettre en place un algorithme analysant les images afin de détecter des situations à la place de l’agent :

  • Franchissement d’une ligne par un individu ou un véhicule.
  • Détection d’immobilité d’un véhicule ou d’un individu.
  • Disparition dans l’image (pénétration d’un individu par une fenêtre d’un bâtiment).
  • Etc…

L’alarme sur évènement peut alors être transmise pour diagnostique et intervention.

Ces algorithmes sont maintenant intégrés dans certain modèle de caméra récente. Dans le cadre d’une installation neuve, il est important de bien choisir les caractéristiques en fonction du besoin.

Pour les systèmes existants, une application dédiée au traitement d’images peut être ajoutée. Elle est installée sur un serveur dédié et permet des analyses contextuelles sans modification de votre parc de caméras.

L’enjeu de ce type de solution est de minimiser les fausses alarmes car elles décrédibilisent le système aux yeux des opérateurs. La qualité des algorithmes et la capacité de réglages sont essentielles dans la réussite d’un tel projet.

Nos experts se tiennent à votre disposition pour venir réaliser un audit gratuit pour vous dimensionner une solution répondant à vos besoins.